Présentation et test de la lampe frontale Petzl Nao

20/01/2013

En randonnée tout comme dans des tas d’activités d’extérieur, une bonne lampe frontale est un gage de sécurité, et de confort. Je vous présente ma dernière acquisition, la Petzl Nao.

Bien le bonjour à nos 63 lecteurs qui contribuent à l’avenir du site. Vous allez bien ?

Sur Twitter, @Valmente m’a demandé de parler du matériel que j’amène en randonnée et d’en faire une petite présentation. Le premier équipement, selon moi, est un bon éclairage, par le biais d’une bonne frontale et d’une lampe de poche, en soutien. La frontale a l’avantage de pouvoir me servir pour d’autres activités, notamment pour mes entraînements de feu Xperience 2013, et pour des réparations matérielles lorsqu’il fait sombre. En lampe de poche, j'utilise une Maglite XL200.

Jusqu’à maintenant, j’utilisais une TIKKA XP 2, relativement puissante et légère, et j’ai traversé les USA en vélo avec une simple TIKKA 2. Aujourd’hui, manquant un peu de puissance, je me suis tourné vers une lampe d’une autre catégorie, la Petzl Nao.

Si je suis parti sur un modèle aussi gros/cher, c’est pour une raison toute conne : le chargement de la batterie par USB. Je trouve ça très bien pensé, et c'est intelligent de l’avoir proposé. En soit, ce n’est rien de fabuleusement technologique, mais ça évite de sortir ses piles, de les recharger à chaque fois, et surtout, ça permet d’avoir plus de puissance que dans des piles rechargeables traditionnelles.

Le second point qui m’a attiré (sur le papier), c’est l’éclairage adaptatif. Trois zone se distingues sur la tête de la lampe : deux LEDs, et un capteur de luminosité. La première LED (celle qui est allumée continuellement) dispose d’un diffuseur, de façon à éclairer de la manière la plus douce et la plus étendue possible. La seconde LED sert à apporter de la puissance à cette frontale Petzl Nao en éclairant jusqu'à 108 mètres. Rien que ça. La troisième zone est le capteur de luminosité qui vient orchestrer l'ensemble en fonction de ce qu'il reçoit en retour d'éclairage. Sur le papier, c'est un peu dense et pas forcément clair, mais en pratique c'est cette technologie qui rend cette frontale si exceptionnelle.

Cette lampe ne diffuse donc que la lumière dont vous avez besoin à l’instant T, et les changements d’intensité sont immédiats. Vous pouvez même, si vous le désirez, télécharger le logiciel de Petzl pour configurer différents modes d’éclairages en fonction de votre utilisation, et les envoyer par USB à votre lampe. En gros, vous êtes le génie de la lampe (elle était facile) et c’est vous qui décidez les souhaits à exaucer.

L’autonomie annoncée en mode reactive lighting est de 8 heures, mais je viens d’épuiser la mienne en un peu plus de 20 heures. Tout dépend de ce que vous en faîtes.

Vous disposez de deux modes réactifs (un puissant, et un plus faible de 40-60%), et de deux modes “fixes” (idem, un puissant et un faible). Pour être franc, je ne vois pas l’intérêt des modes fixes. Pour ce qui est de la conception, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessus, vous en apprendrez davantage qu’en lisant huit paragraphes.

Article écrit par LoKan Sardari Strong people don't push people down, they lift them up.

Commentaires

Les commentaires doivent rester un lieu d’échange courtois et agréable. Vous êtes donc invité à respecter le travail effectué sur ce site, les personnes à qui vous répondez, ainsi que la langue française. Tout commentaire posté avec une adresse e-mail non vérifiée, ne respectant pas ces conditions, ou étant profondément hors sujet, sera écarté du débat.

Les commentaires prennent en charge Markdown.

Si vous désirez personnaliser votre avatar, rendez-vous sur Gravatar, afin d’associer une image à votre adresse mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi tant de haine ??


Ce site n'utilise AUCUNE publicité, alors pourquoi utiliser AdBlock ?

Le seul moyen de financer ce site réside dans des liens trackés.
Vous pouvez lire cet article pour en savoir plus.

De manière générale, n'activez pas AdBlock par défaut.
Laissez une chance aux sites qui n'utilisent pas, ou peu de publicité.

Ne bloquez que ceux qui abusent.